SFR Presse
Le Figaro
24 juin 2020

Les torts de Chamfort

JEAN-BAPTISTE BILGER  L’auteur ressuscite, dans son premier livre, la figure du brillant moraliste de la fin du XVIIIe siècle.

Jacques de Saint Victor

2 min

EN FRANCE, on laisse en repos ceux qui ­mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. » Rien que pour cette simple maxime d’une triste et brûlante actualité, le nom de Chamfort ne devrait pas être effacé de notre mémoire col­lective. Pourtant, force est de reconnaître que ce brillant moraliste de la fin du XVIIIe siècle est quelque peu tombé dans l’oubli, à l’image de son homologue,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :