SFR Presse
Le Figaro
31 juillet 2018

Le Liban reste paralysé par ses imbroglios politiques

Alors que, dans leur majorité, les réfugiés syriens ne veulent pas rentrer chez eux, les factions politiques sont incapables de s’entendre pour former un gouvernement.

Georges Malbrunot

3 min

1 like

Georges Malbrunot
Georges Malbrunot

MOYEN-ORIENT Près de trois mois après les élections législatives, le Liban reste sans gouvernement. Entre factions politiques, les tractations s’éternisent. « Et cela ne devrait pas déboucher rapidement », confie un expert étranger à Beyrouth. « Chaque camp refuse de céder, ajoute cet observateur, les Druzes derrière Walid Joumblatt, certains chrétiens avec Samir Geagea et d’autres chrétiens auto

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :