SFR Presse
Le Parisien
23 janvier 2020

Utérus, prostate… On en enlève des milliers pour rien

Exclusif Les radiologues interventionnels, en colère, dénoncent des ablations trop fréquentes alors qu’il existe une alternative : l’embolisation, qui guérit en conservant les organes.

Elsa Mari

2 min

Elsa Mari
Elsa Mari

Abuse-t-on du bistouri en France ? C’est ce qu’affirme aujourd’hui toute une profession qui unit ses voix pour crier sa colère. Les radiologues interventionnels, ces chirurgiens sans scalpel, qui opèrent guidés par l’imagerie, montent ensemble au créneau. On enlève trop d’utérus, de prostates dans l’Hexagone, nous révèlent ces professionnels. Pis, selon leur estimation, 20 000 à 25 000 femmes se f

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :