SFR Presse
Vanity Fair
20 septembre 2019

L’HOMME QUI A DIT NO

13 min

3 likes

Le soir de l’élection de Donald Trump, Gérard Araud n’a pas pu s’empêcher de tweeter son désarroi. Problème : il était alors ambassadeur de France aux États-Unis et donc tenu au devoir de réserve. Trois ans plus tard, il raconte à Gaspard Dhellemmes les coulisses de cet épisode peu diplomatique et comment on survit au Quai d’Orsay quand on dépasse du rang. Ce soir de novembre 2016, une petite diza

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :