SFR Presse
Libération
7 novembre 2018

Pétain : Macron en prend pour son grade

Le Président a évoqué mercredi dans les Ardennes «un grand soldat de la Première Guerre mondiale» à l’origine de «choix funestes», provoquant l’ire des oppositions.

3 min

Mémoire et politique : les deux registres se mêlent dans le long déplacement d’Emmanuel Macron sur les chemins de la Grande Guerre, entamé dimanche à Strasbourg. Saluant la résilience d’un Nord-Est durement éprouvé par le conflit, le chef de l’Etat lui promet, au fil de ses étapes, une renaissance économique que sa politique est censée hâter. Mais mercredi, aucun de ces deux registres n’a semblé r

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :