SFR Presse
Le Figaro
18 juin 2019

Aéroports de Paris doit rester la propriété de l’État : organisons un référendum !

Le gouvernement ne fait pas l’effort de répondre précisément aux objections de bon sens que soulève la privatisation d’ADP, plaident les auteurs*.

Coralie Delaume Cayla, David

3 min

Coralie Delaume Cayla, David
Coralie Delaume Cayla, David

Contraint d’engager un référendum d’initiative partagée (RIP) sur la privatisation du groupe ADP, le premier ministre s’est dit « préoccupé » d’une action qui irait « contre l’expression de la représentation parlementaire ». À l’entendre, cette procédure serait « l’instrument d’une obstruction » qui menacerait la démocratie représentative. M. Philippe a raison sur un point. La manière dont s’est

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :