SFR Presse
Libération
2 novembre 2018

The Residents : Hardy Fox, l’ombre emportée

Longtemps anonyme, la tête pensante du groupe d’avant-garde pop américain est morte mardi, laissant une œuvre profuse et provocatrice, en grand satiriste de l’industrie du divertissement.

5 min

2 likes

Qui est mort ce 30 octobre ? Un dénommé Hardy Fox, vaguement connu pour traîner dans le sillage du plus grand mystère de la musique pop américaine : The Residents et cette obscure «Cryptic Corporation» que l’on a toujours fantasmée comme une sorte d’intendance du groupe californien. Les Residents : ni nom ni visage ; le fameux globe oculaire - l’artiste est un œil avant d’être un cerveau, faut-il

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :