SFR Presse
Le Figaro
25 février 2019

Pour les européennes, les Insoumis repartent à la conquête des quartiers

Pierre Lepelletier

3 min

TOUS en sont convaincus. Les fameuses « 600 000 voix » qui ont manqué à Jean-Luc Mélenchon pour accéder au second tour de la présidentielle se nichent là, dans les « quartiers populaires ». En langage Insoumis, le terme est préféré à celui de « banlieues », jugé trop péjoratif. Depuis des mois, les troupes mélenchonistes tentent de trouver la bonne formule pour conquérir cet électorat, aux abonné

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :