SFR Presse
Elle
7 septembre 2018

VIVA MUCHA !

PAR SOLINE DELOS

1 min

PAR SOLINE DELOS
PAR SOLINE DELOS

Le 1 er janvier 1895, une affiche fraîchement placardée sur les murs de Paris fait sensation. Elle promeut la dernière pièce de Sarah Bernhardt, « Gismonda », et la diva y apparaît telle une grande prêtresse, la chevelure ornée d’une couronne de fleurs. Son auteur ? Alphonse Mucha, un peintre tchèque de 34 ans, débarqué en France six ans auparavant et enco

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème