SFR Presse

« Populisme, c’est un sale mot »

Recueilli par Olivier Biscaye

4 min

Recueilli par Olivier Biscaye
Recueilli par Olivier Biscaye

Vous faites le tour de l’Europe pour présenter votre pièce Looking for Europe. C’est votre contribution à l’élection européenne ? Absolument. Car je suis effaré de voir que, jusqu’à ce jour, personne ne fait vraiment campagne. Les gens font semblant. Mais ils règlent en réalité des problèmes de politique intérieure, des rivalités de partis, des volontés de reconstruction, des querelles d’ego. «

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :