SFR Presse
Libération
2 décembre 2019

Dorothée Selz, l’histoire commence par la faim

Issue de la mouvance «eat art», la Française expose à Paris des œuvres sensuelles mises en regard avec les trésors tirés de la collection initiée par son père, proche de Prévert, Benjamin, Bourdin…

2 min

En voilà une exposition pour gourmands… de peinture et de métaphores pâtissières. La galerie Loeve & Co a invité Dorothée Selz, pionnière du eat art, à montrer des œuvres personnelles et des pièces issues de la collection familiale initiée par son père, amateur d’art. Ouvert en février rue des Beaux-Arts, le lieu a l’ambition de mettre en lumière des artistes loin des feux de la rampe et redécouvr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème