SFR Presse
Libération
22 juillet 2018

«Nous sommes pour le cannabis récréatif s’il est réglementé. Et nous sommes prêts à en commercialiser dans nos bureaux de tabac.»

1 min

Le président de la confédération nationale des buralistes, Philippe Coy, se dit favorable à la vente de cannabidiol («cannabis light», CBD) dans les 25 000 bureaux de tabac qu’il représente : «On est dans un plan de transformation car les ventes de cigarettes sont amenées à baisser. Il faut donc saisir toutes les opportunités», a-t-il déclaré au Parisien dimanche. Ces derniers jours, cinq gérants

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :