SFR Presse
Le Figaro
11 octobre 2019

« L’attentat de la Préfecture, un coup d’arrêt à la relativisation de la menace terroriste »

Les assassinats perpétrés à la préfecture de police de Paris ont porté atteinte à la crédibilité des acteurs chargés de lutter contre le terrorisme dans notre pays, explique l’auteur de « L’Archipel français »*.

Eugénie Bastié

3 min

Eugénie Bastié
Eugénie Bastié

LE FIGARO. - L’attentat islamiste commis à la préfecture de police de Paris a-t-il eu un impact notable dans l’opinion ? Jérôme FOURQUET. - Oui. Selon notre balise d’opinion « Les Français et le terrorisme », que nous menons avec l’Ifop depuis 2015, la part de Français qui jugent le risque terroriste très élevé est brutalement remontée de 18 % en août à 30 % aujourd’hui. Voilà qui marque une rupt

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :