SFR Presse
L'Express
20 août 2019

Protection controversée

B. F.

1 min

La présidente de la cour d’assises de Versailles, agressée à son domicile en juin 2019, a repris le travail moins d’un mois plus tard, comme L’Express l’a révélé, et bénéficie depuis d’une protection policière. Petit souci : selon nos informations, son escorte a été prélevée sur le contingent de la section antiterroriste de Paris. Un « scandale », résume un syndicaliste : « On a déshabillé un magi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :