SFR Presse
Libération
26 août 2019

L’art prend l’arbre à bras le corps

Autour de cette figure tutélaire du vivant, la Fondation Cartier propose un accrochage militant dans lequel artistes, botanistes, architectes, designers et scientifiques confrontent leurs points de vue.

5 min

Pour une fois, le cèdre du Liban planté par Chateaubriand en 1823 et qui se tient là, à l’orée de la Fondation Cartier, depuis la construction du bâtiment par Jean Nouvel, peut légitimement faire figure de première pièce de l’expo (ready-made, soit). «Nous les arbres» rend en effet hommage à tous ceux de son espèce. Sans toutefois se transformer en plantation horticole, ni en serre chaude : entre

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :