SFR Presse
Le Figaro
27 mai 2019

Les jours d’après

N/A

2 min

1 like

C e vaincu ressemble à s’y méprendre à un vainqueur. Emmanuel Macron a perdu une première place symbolique, mais il a gagné beaucoup plus. Un adversaire idéal, d’abord : le Rassemblement national. Inquiétant à souhait, mais, faute d’allié, le scrutin majoritaire le rend, pour le moment, inoffensif. Un horizon politique dégagé, ensuite, où l’on distingue de plus en plus difficilement les citadelles

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :