SFR Presse
Libération
11 juillet 2018

«Stanford» : la fake expérience

C’était l’un des cas d’école les plus célèbres en psychologie. Un chercheur démontre pourtant que c’était une mise en scène. Et livre une réflexion passionnante sur les biais de la science.

2 min

2 likes

C’est le genre d’expériences qu’on raconte bien au-delà des cercles de chercheurs. Celles qui font froid dans le dos. Un jour d’août 1971, un professeur de psychologie de l’université Stanford enferme dans une fausse prison 24 étudiants volontaires - la moitié déguisée en gardiens, l’autre en détenus - et les regarde vivre. Au bout de six jours, Philip Zimbardo doit stopper l’expérience : la santé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :