SFR Presse
Le Figaro
5 décembre 2019

Fiat menacé d’un redressement fiscal de 1,3 milliard d’euros en Italie

Le fisc italien le soupçonne d’avoir sous-estimé la valeur de Chrysler pour payer moins d’impôts.

Valérie Collet

2 min

Valérie Collet
Valérie Collet

AUTOMOBILE Promis à un mariage avec PSA, Fiat Chrysler devra-t-il payer un redressement fiscal de plus de 1,3 milliard d’euros avant les noces ? Le fisc italien estime en effet que Fiat a sous-estimé de 5,1 milliards d’euros la valeur de Chrysler qu’il a acquis en deux étapes. D’abord en achetant 61,8 % en 2009 puis le solde fin 2013. Le groupe de Turin a alors transféré son siège aux Pays-Bas et

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :