SFR Presse

"Les femmes ne sont pas là pour prendre la place des hommes"

3 min

Elle a créé la première association pour les femmes victimes de violences. Et continue à se battre pour elles depuis plus de 30 ans. Sa volonté d'aider, d'apporter sa pierre à l'édifice, elle l'a héritée de son père. "C'est lui qui m'a appris à être participante de la vie, qu'il faut être cohérent entre ce qu'on pense, ce qu'on dit et ce qu'on fait." Voilà des années que Thérèse Baillif, président

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :