SFR Presse
Challenges
6 septembre 2018

Nicolas Hulot aurait dû rester pour faire avancer, un peu, les choses

3 min

La démission de Nicolas Hulot pose différents problèmes. Le premier, strictement politique, est celui de son remplacement. Nous verrons bien. Le second, plus général, est celui de l’ouverture d’un gouvernement, quel qu’il soit, à des personnalités dites « de la société civile ». L’idée semble bonne. Pourquoi se priver de leur compétence, de leur notoriété, de leur éventuel charisme ? Il arrive que

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :