SFR Presse
Le Télégramme
15 décembre 2019

« Icebergs » : les dérives intimes de Tanguy Viel

Berthold Bies

2 min

Berthold Bies
Berthold Bies

Dans l’essai « Icebergs », le romancier Tanguy Viel se livre à une réflexion sur les sources de la pensée. On y entend aussi une ode délicate à l’amour de sa vie : la littérature. Note de la rédaction : 4 /5. « Toi qui lis ceci, prends garde ; car, vois-tu, c’est un être humain que tu feuillettes. » S’il n’y avait qu’une raison de lire ce livre, ce serait pour y dénicher, page 34, cette citation d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :