SFR Presse
Sud Ouest
13 novembre 2019

Ramos reste amer

1 min

C’était il y a bientôt un mois et demi. Le 4 octobre dernier, au lendemain du match qui avait opposé la France aux États-Unis lors de la Coupe du monde, Jacques Brunel entérinait le forfait de Thomas Ramos, et son remplacement par Vincent Rattez, au prétexte qu’il venait de contracter une entorse de la cheville. Une décision polémique puisque l’arrière toulousain avait rejoué avec son club au bout

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :