SFR Presse
Le Figaro
16 septembre 2018

Le macronisme à la croisée périlleuse de deux récits antagonistes

Une guerre des mots fait rage autour de la personne et de l’action du président, analyse l’historien*, qui enseigne la rhétorique politique à Sciences Po.

Christophe de Voogd

4 min

1 like

Christophe de Voogd
Christophe de Voogd

La chute spectaculaire de la popularité du président suscite des commentaires variés selon les partis pris de chacun, mais même les plus macronistes s’inquiètent d’une rentrée très difficile. Qu’on le veuille ou non, il y a bien un avant et un après Benalla : ni « affaire d’État », ni « affaire d’été », mais moment de bascule du climat politique. Car le fait inquiétant pour le président est l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :