SFR Presse
Libération
7 novembre 2019

«Les Bonnes», madame promène son culte

La Sud-Africaine Robyn Orlin adapte, avec un casting entièrement masculin, la pièce de Genet sur le cloisonnement social.

3 min

Jean Genet est un écrivain encore peu connu - en dépit du soutien enthousiaste de Sartre - lorsque sa deuxième pièce, les Bonnes, est jouée en 1947 à l’Athénée dans une mise en scène de Louis Jouvet. Et c’est une pièce qu’on ne peut sans doute plus recevoir exactement de la même façon en France en 2019. Non que les rapports de classe n’existent plus. Mais ils avancent la plupart du temps masqués,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :