SFR Presse
Le Figaro
17 octobre 2018

« Orphée et Eurydice » : un spectacle d’enfer

OPÉRA  À l’Opéra-Comique, l’œuvre de Gluck devient pluridimensionnelle grâce à la mise en scène d’Aurélien Bory. Un émerveillement.

Christian Merlin

2 min

1 like

Christian Merlin
Christian Merlin

Serait-ce à l’Opéra-Comique qu’il faut désormais aller pour être émerveillé ? On aurait tendance à le croire, tant l’Orphée et Eurydice de Gluck monté par Aurélien Bory et Raphaël Pichon nous ouvre des horizons poétiques insoupçonnés. Si nous citons le metteur en scène en premier, c’est que la dimension visuelle concourt grandement à la réussite de ce spectacle pluridimensionnel. Malgré les progrè

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème