SFR Presse
Le Figaro
6 novembre 2018

L’ultime tour de piste

RENCONTRE  Quarante-cinq ans après ses débuts de marionnettiste, Jean-Claude Dehix signe ses dernières vitrines de Noël pour le grand magasin Printemps Haussmann, à Paris.

Emilie Faure

3 min

Emilie Faure
Emilie Faure

Jean-Claude Dehix, 68 ans, teint hâlé et œil pétillant, prend la pose dans une forêt de nuages en polystyrène. Il se faufile dans les quelques mètres carrés derrière les vitrines du Printemps, boulevard Haussmann, redresse un paquet-cadeau, retend le fil d’un Père Noël. Le sol est encore bâché, il reste quelques ajustements avant le lever de rideau, demain à 17 h 30. « Il faut être un peu contorsi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :