SFR Presse
Libération Actu
11 septembre 2019

Cécile Guilbert, festival de cames

«Ecrits stupéfiants» dresse un inventaire inédit qui, de l’Antiquité à nos jours, recense les textes d’auteurs, fameux ou de moindre renommée, ayant pris divers psychotropes pour exercer leur art, ou simplement pour sujets.

Frédérique Roussel

6 min

Frédérique Roussel
Frédérique Roussel

Les amphétamines, qui ferment cet inventaire, sont en général des substances qu’on prend pour écrire plutôt que d’écrire sur elles. Aujourd’hui, si on voit couramment des drogues circuler dans les rom ...

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :