SFR Presse
Challenges
13 novembre 2019

Les répercussions de la taxe Gafa, chacun les gère à sa façon

2 min

C’est ce qui s’appelle une victime collatérale. Mais Antoine Jouteau, 44 ans, n’a pas l’intention de se laisser faire. Leboncoin, qu’il dirige, doit payer la taxe Gafa, soit 3 % de son chiffre d’affaires – un comble pour cet ardent défenseur de l’équité fiscale. Votée le 24 juillet, cette loi cible en effet les grands acteurs du numérique, de Google à Amazon, qui échappent à l’impôt. Or, le site d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :