SFR Presse
L'Union
3 avril 2020

La filière horticole touchée

2 min

BÉTHENY La fermeture des jardineries n’est pas sans conséquences. Pour nous, explique Philippe Berger, PDG de la jardinerie et animalerie Floralies Garden, c’est un énorme manque à gagner, mais pour la filière horticole, qui produit plants de légumes et fleurs, c’est un véritable désastre, une véritable catastrophe naturelle. » Il montre des quantités de plants prêts à être jetés faute d’être repl

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :