SFR Presse
Jazz Magazine
28 février 2019

QUAND KENNY DORHAM DETRONA MILES

Par Jonathan Glusman / photo Francis Wolff (Blue Note / Universal)

3 min

Par Jonathan Glusman / photo Francis Wolff (Blue Note / Universal)
Par Jonathan Glusman / photo Francis Wolff (Blue Note / Universal)

Ce jour-là, le trompettiste Kenny Dorham demanda à Miles Davis s’il pouvait le rejoindre sur la scène du Café Bohemia pour une jam session… et lui vola la vedette. Venant d’un musicien que l’on surnommait alors “Quiet Kenny”, pour sa discrétion et son jeu tout en retenue, une telle demande était plutôt inattendue. Parce qu’il préférait les sonorités feutrées à l’exubérance, et les lignes épurées,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :