SFR Presse
Le Figaro
19 mai 2019

« Une vie cachée », la belle moisson

EN COMPÉTITION  Après huit ans d’absence, Terrence Malick signe son grand retour sur la Croisette avec le destin d’un paysan autrichien aux prises avec le nazisme.

Eric Neuhoff

3 min

Ce qu’il y a de bien, avec le cinéma, c’est que toujours l’imprévu se produit. Après À la merveille et ­Knight of Cups, on avait classé Terrence Malick dans la catégorie pertes et profits. Adieu au génie de Tree of Life. Il se perdait dans ses tics et le spectacle rendait malheureux ses admirateurs déconcertés, comme orphelins. Il revient avec majesté, avec la sereine évidence du talent. Une vie

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :