SFR Presse

A mi-parcours, un bon crû et un favori

2 min

De Terrence Malick à Jim Jarmusch en passant par les révélations Ladj Ly et Mati Diop, la résistance semble être le maître-mot, à mi-parcours de cette 72e édition cannoise, qui pourrait enfin être celle d'Almodovar, chouchou de nombreux critiques avec son film "Douleur et gloire". "Palmodovar" ? Encensé par la presse, l'Espagnol tient la corde dans le panel de dix critiques internationaux de la re

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :