SFR Presse
Le Figaro
22 octobre 2018

Un « Candide » sur la bonne voix

CHRONIQUE  Au Théâtre des Champs-Élysées, Sabine Devieilhe et Sophie Koch ont interprété avec brio la partition de Leonard Bernstein.

Christian Merlin

2 min

Ils étaient sur tous les fronts ! Pendant que le mari triomphait à l’Opéra-Comique, la femme faisait chavirer le Théâtre des Champs-Élysées. On venait à peine de se régaler en entendant Raphaël Pichon s’approprier l’Orphée et Eurydice de Gluck à la salle Favart que Sabine Devieilhe faisait ses débuts en Cunégonde dans le délicieux Candide de Leonard Bernstein avenue Montaigne. C’est peu dire qu’e

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :