SFR Presse
Le Figaro
30 octobre 2019

Dans « Valeurs actuelles », le chef de l’État durcit le ton sur l’immigration et l’islam politique

Marcelo Wesfreid

2 min

LE PRÉSIDENT de la République aura mis du temps avant de descendre dans l’arène. Emmanuel Macron ne voulait pas être « l’otage de deux périls qu’il faut éviter : le communautarisme et le Rassemblement national », explique-t-il. C’est d’ailleurs symboliquement en altitude, depuis l’Airbus A 330 de la République, qu’il a répondu à l’hebdomadaire conservateur Valeurs actuelles. Un entretien réalisé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :