SFR Presse
Libération
14 juin 2019

«Too Old to Die Young», transe macabre

Pour sa première série, Nicolas Winding Refn («Drive») s’offre une plongée engourdissante dans un Los Angeles tout en néons et non-lieux.

2 min

Révélé au grand public lors de la présentation cannoise de Drive en 2011, Nicolas Winding Refn est revenu au Festival cette année, dans l’indifférence quasi générale, pour présenter hors compétition la série qu’il a écrite et réalisée pour Amazon. La diffusion des seuls épisodes 4 et 5 n’aidant pas, Too Old to Die Young a vite été classée série boursouflée et cryptique qui devait finir d’enterrer

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :