SFR Presse
Libération
3 janvier 2020

Les discothèques déchantent

1 min

En 2009, on comptait 2 800 discothèques, elles ne sont plus que 1 500 aujourd’hui. La concurrence des bars musicaux et d’autres habitudes de consommation expliquent en partie cette désaffection. La législation s’est faite également plus dure en matière de bruit et de tabac. Et les boîtes de nuit doivent s’acquitter d’une TVA de 20 %, à la différence des spectacles assujettis à un taux réduit. S’y

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :