SFR Presse
Le Figaro
15 octobre 2019

La fin de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales

N/A

1 min

N/A
N/A

C’est tombé comme un couperet. Au prétexte d’économies budgétaires, les services du premier ministre ont décidé de supprimer l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice. Et, par voie de conséquence, son outil de recherche indispensable à la connaissance de la délinquance, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, seul organisme indépendant à

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :