SFR Presse
L'Indépendant
10 mai 2019

Les visages de la contestation

Propos recueillis par L. Pelao

1 min

Christophe, pompier « On ne lâche rien » Syndiqué à la CGT le profes- sionnel témoigne : « On n’arrive pas à embaucher à la hauteur des besoins. Ça se traduit par un sous-effectif durant les gardes donc c’est un centre voisin qui intervient. On veut que le dialogue social ne soit pas qu’une façade ». Géraldine, infirmière « Les soins sont bâclés » Infirmière à l’hôpital de Thuir depuis 18 ans

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :