SFR Presse
Sud Ouest
22 décembre 2018

Une histoire de mandragore

1 min

Le 9 avril 1526, le roi François 1er passant par Bordeaux, les jurats taxèrent les habitants pour payer une rançon à Charles-Quint qui l’avait fait prisonnier. On imposa un boulanger, Guilhem Demus, à 50 écus. Ce montant considérable ne fut si important que parce qu’il possédait, dit-on, une mandragore qui l’avait enrichi. Le boulanger apporta 300 écus. On prétend que le roi lui dit : « Vous avez

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :