SFR Presse
Libération
8 août 2019

Sida : un mal à mots couverts

Dans les années 80, parler de sa séropositivité était presque impossible. Les traitements qui réduisent la charge virale et empêchent la contamination ont permis de briser le silence. Aujourd’hui, l’enjeu est de dépister ceux qui ignorent leur condition et qui propagent le virus sans le savoir.

6 min

2 likes

Naître, écrire, faire la fête, juger, se confesser, fabriquer… Libération révèle la face clandestine et les vérités cachées de nos vies. Un groupe de parole à l’association Aides, en 2010. Un homme d’âge mûr, séropositif depuis des années, se met tout à coup à pleurer. Alors qu’une nouvelle fois la conversation porte sur le fait qu’une personne séropositive sous traitement ne transmet plus le viru

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :