SFR Presse
La Croix
13 septembre 2019

Une joie à partager

Agnes von Kirchbach

5 min

Personne n’aime perdre, ni argent, ni travail, ni santé, ni le goût de la vie ou l’estime des autres. Perdre quelque chose nous affecte et peut susciter l’impression qu’une partie de ce que nous sommes a été dérobée. Nous nous sentons appauvris. Et même, parfois, comme amputés d’une part de nous-mêmes, surtout quand nous perdons une personne qui nous est chère, un conjoint, un enfant, un parent. L

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :