SFR Presse
Sciences et Avenir
25 avril 2019

Des cellules de mammouth en partie réactivées

1 min

PALÉONTOLOGIE Des chercheurs de l'université Kindai (Japon) ont réactivé quelques fonctions de cellules de mammouth... en les implantant dans des ovocytes de souris énuclés. Ils ont remplacé les noyaux par ceux d'un mammouth vieux de 28 000 ans. Cinq cellules ont amorcé des réactions biologiques. R. M.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :