SFR Presse
Libération
13 août 2019

«Perdrix», la vie en Vosges

Erwan Le Duc signe un premier film maîtrisé et burlesque sur l’histoire d’amour et d’émancipation familiale d’un gendarme vosgien.

3 min

Ala loterie du patronyme, tout le monde n’hérite pas toujours du nom le plus seyant. Ce n’est pas le cas de Pierre Perdrix : cet honnête gendarme porte le nom d’un oiseau sédentaire, et mène précisément dans son bourg assoupi une existence circonscrite à un rayon de quelques kilomètres, suivant une routine tissée de gestes sans ampleur aux côtés de sa mère, son frère et sa nièce, avec lesquels le

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :