SFR Presse
Libération
1 avril 2019

«Pour la première fois depuis 1962, l’armée n’a pas besoin de paravent»

Après l’annonce de la démission prochaine de Bouteflika, le politologue Hasni Abidi analyse les rapports de force entre les militaires, la rue et l’Etat, et leurs répercussions sur la future transition.

4 min

Le politologue algérien Hasni Abidi est directeur du Centre d’études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen de Genève. Il décrypte pour Libération les scénarios de l’après-Bouteflika. Qui a finalement eu raison d’Abdelaziz Bouteflika ? La rue algérienne avant tout. Son départ était la première revendication du mouvement, qui remporte là une victoire importante. Qui aurait pu imaginer

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :