SFR Presse
Libération
17 juillet 2019

«Les premières années, je prenais le sport comme un jeu»

Jamais très loin de la tête, bon grimpeur, le trentenaire néerlandais Bauke Mollema fait figure d’éternel outsider. Arrivé tard dans le cyclisme, il cultive un certain détachement.

3 min

Bauke Mollema est le favori invisible, celui que les caméras filment à l’arrache dans les cols, bouche ouverte et tête bringuebalante, alors que d’autres font le spectacle quelques hectomètres à l’avant. Le Néerlandais de 32 ans dispute sous les couleurs de l’équipe américaine Trek-Segafredo son neuvième Tour de France. Une course qu’il a terminée à trois reprises dans le top 10, signe que le nati

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :