SFR Presse
Le Figaro
30 juin 2020

« irresistible » La politique américaine bat la campagne

un consultant démocrate incarné par Steve Carell trouve un allié inattendu en la personne d’un fermier républicain pro-immigrants. Jon Stewart signe une comédie plaisante quoique un peu trop sérieuse.

Etienne Sorin

2 min

Etienne Sorin
Etienne Sorin

Depuis 40 ans, toujours puceau (2005), de Judd Apatow, Steve Carell arpente le paysage de la comédie américaine avec sa voix de fausset et son physique passe-partout. Il n’a pas l’élasticité d’un Jim Carrey ni l’abattage burlesque d’un Will Ferrell. Mais il a cet air de chien battu qui donne une touche de mélancolie à son génie comique - l’oncle suicidaire et spécialiste proustien de Little Miss

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :