SFR Presse
Le Télégramme
24 mai 2019

Perturbateurs endocriniens. Le soja pointé du doigt

3 min

L’UFC-Que Choisir a saisi les autorités sanitaires et les services de la répression des fraudes à l’issue d’analyses sur des produits alimentaires à base de soja, montrant des teneurs « particulièrement préoccupantes » en phytoestrogènes, suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Le soja, alternative pour les personnes souhaitant limiter leur consommation de viande, est « aussi une source i

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :