SFR Presse
La Dépêche du Midi
25 octobre 2018

Sebastian Poet

J.-P. P.

2 min

J.-P. P.
J.-P. P.

l’essentiel t Au mois de juillet, Sebastian Poet a trouvé des drapeaux français dans son casier. Le Mondial de football a été frappé du sceau de la déception pour les Argentins, sortis en huitièmes par les Tricolores. « Je me suis fait chambrer dans le vestiaire », avoue le demi d’ouverture, l’un des ressortissants de son pays, avec Agustin Costa Repetto et Martin Chiappesoni, à défendre les cou

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :