SFR Presse
La Provence
9 juin 2019

À suivre

1 min

Pour renforcer les liens avec Nissan, l’État français prêt à réduire sa part dans Renault. Après l’échec des négociations entre Renault et son rival Fiat Chrysler, le gouvernement veut donner des gages au partenaire japonais Nissan, se disant prêt à abaisser sa part dans le groupe au losange, un sujet de frictions récurrent. En première ligne sur ce dossier, le ministre français de l’Économie a ap

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :