SFR Presse
La Voix du Nord
1 juillet 2018

Pollution ou emplois ?

F. B. – Roubaix

2 min

Dans un dossier paru jeudi sur les causes de la pollution dans notre région, vous pointez particulièrement les industries qui sont responsables, d’après vous, d’un tiers des émissions de particules. Il aurait été souhaitable d’avoir, en comparaison avec ces tonnages rejetés, le nombre d’emplois directs et indirects. Il est désagréable de ne pas savoir si cette pollution, source de maladies, est au

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème

La Voix du Nord
1 juin 2019

L’électricité augmente LINKY. En ce 1er juin, EDF augmente, encore, ses tarifs. Des excuses fusent : ce sont à cause des taxes et impôts qui avoisinent les 36 %, à cause du coût de la production… Pour ma part, j’ajoute qu’il faut bien trouver l’argent quelque part pour payer les millions d’euros qu’a déjà coûté l’installation du fameux compteur Linky. Comment EDF peut investir des millions d’euros afin d’installer les compteurs Linky ? Il fallait bien passer, à plus ou moins brève échéance, par une augmentation des tarifs. Maintenant, une fois de plus, je préconise que la gestion d’EDF soit laissée à son comité d’entreprise qui comme chacun le sait est très fortuné. D. P. CONCURRENCE. Les tarifs EDF augmentent de 5,9 %. Ceci pour favoriser la concurrence, qui aurait dû en principe faire baisser les prix. Ne serait-il pas judicieux de supprimer les avantages des personnels EDF ainsi que de retraités qui ne paient que 10 % de leur facture pour leurs résidences principale et secondaire sans limite de consommation ? Un peu d’équité et de solidarité serait bienvenue. J.-L. H. – Laventie AVANTAGES. L’augmentation des tarifs de l’électricité de 5,9 %, c’est un coup de massue pour tous les consommateurs dont les salaires, allocations ou pensions n’ont pas connu cette progression. Toujours plus de taxes ? Le gouvernement rejette cette hypothèse et renvoie la faute aux avantages salariaux chez EDF. Diviser pour mieux régner. Un classique en stratégie politique. Face à cette nouvelle hausse, l’exécutif semble désarmé avec cette nouvelle annonce sous haute tension. Dès l’an prochain, le ministère de l’Écologie promet la révision du mode de calcul des prix de l’électricité. Sans pour autant garantir la baisse des prix. On se moque de nous ! F. D. – Houplines Grève au bac

3 min